L’ancienne sénatrice Christine Mba Ntoutoume succèdera à Eugène Mba à la tête de la mairie de Libreville

0
158

L’ancien maire de Libreville et par ailleurs maire par intérim de la commune, Eugène Mba, cèdera ce 14 juillet 2021 à l’issue de la session du Conseil municipal en cours son fauteuil de maire à l’ancienne sénatrice Christine Mba Ntoutoume. La démission officielle d’Eugène Mba le jeudi 17 juin 2021 avait, outre la mauvaise image managériale diffusée de la mairie de Libreville, le mérite d’avoir suscité chez plusieurs gabonais un certain nombre de questionnements.

Dans la salle, alors même que l’ancien maire de Libreville lisait sa déclaration de démission, la question se posait déjà avec insistance : qui sera le prochain maire de Libreville ? Le nouveau maire sera-t-il fang ? Aujourd’hui la réponse à cette question n’est plus que secret de polichimère.

Eugène Mba va quitter la mairie de Libreville à la suite d’une série de scandales financiers. Quelque jour seulement après le scandale du décaissement de 337 936 304 F CFA à la faveur des travaux au départ fictifs, le maire de la commune de Libreville avait fait à nouveau l’objet d’un autre scandale. Le Gouverneur de Libreville avait mis au grand jour ces nombreux recrutements illégaux dès son arrivée à la tête de la mairie.

Le gouverneur de Libreville, Marie Françoise DIkoumba, avait à cette occasion expliqué qu’en 5 mois de magistère, Eugène MBA aurait procédé aux recrutements de plusieurs centaines d’agents. Comme son prédécesseur avant lui, le maire aurait recruté exclusivement pour son Cabinet pas moins de 65 conseillers. Ce qui est de trop.

Suite à toutes ces bourdes, Eugène Mba avait choisi la démission, soit disant pour laver son honneur selon ses proches. Pour d’autres observateurs, le désormais ancien maire de Libreville s’est mis à l’abri d’une procédure judiciaire qui lui pendait au nez. Ce dernier ira désormais rejoindre sa place de Conseiller qu’il n’aurait jamais dû quitter selon un membre du parti au pouvoir qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

Laisser un commentaire