Quand « respect des mesures barrières » rime avec « abus d’autorité « 

0
292

Les images d’un père de famille à genoux devant des éléments de la Garde Républicaine ( GR) au prétexte que sa petite fille ne porte pas de bavette enflamme la toile et a suscite de multiples réactions qui décrivent des abus d autorité des forces de l’ordre.

Ces images auraient été prises à un check point de la capitale gabonaise mercredi 2 février . Un père de famille qui accompagnait sa petite fille qui se rendait certainement à l’école aurait été arrêté par des éléments de la GR qui selon certains dires , comptaient embarquer la fillette pour non port du masque. Certainement en plein désarroi, le père de famille tenta de négocier pour empêcher cela mais rien n’y fit, semble-t-il. Il s’est donc mis à genoux pour que le pire ne se produise, peut-on en déduire en regardant ces images.

L’indignation des gabonais peut se faire ressentir sur la toile face à ce cas de figure qui témoignerait d’un abus de pouvoir des forces de l’ordre déployées à travers la ville pour que soit respectées les mesures barrières. La population se dit écœurée par cet énième cas d’humiliation

Des témoignages fusent à travers les réseaux sociaux depuis la publication des photos pour décrire différentes situations similaires. Comme ça aurait été le cas du côté d’Avorbam où  » des éléments auraient faits pomper une jeune fille au point où cette dernière a fait un malaise » explique un internaute. Ou encore au carrefour Entraco où  » des agents militaires du check point sont entrés dans la cité intimider un boutiquier de fermer hors il n’était que 19h30 et ont pris des vivres » explique un autre.

Autant de cas de figures qui ne redorent pas l’image des forces de l’ordre et de défense du pays. Exaspérée, la population appelle à l’intervention des autorités compétentes.

Laisser un commentaire