Un mercenaire Français lourdement armé mis aux arrêts en Centrafrique

0
90

Quignolot Juan Remy, un mercenaire Français lourdement armé a été appréhendé à Bangui et mis aux arrêts lundi 10 mai 2021 en fin de journée par les autorités centrafricaines.

Lors de la perquisition de son domicile par la police de Bangui, plusieurs effets militaires ont été retrouvés. Le sujet français a été retrouvé avec plusieurs armes de guerre, des moyens de communication et de géolocalisation, dont un plan de la ville de Bangui et des tenues militaires.

Interrogé, le français a prétendu, sans preuve aucune, être membre de la presse. Le Procureur de la ville de Bangui aurait quand à lui déclaré que Sieur Quignolot Juan Remy serait en faite un militaire français à la retraite arrivé à Bangui depuis 2013. Ce dernier serait l’ancien formateur des groupes rebelles opposés au pouvoir.

Selon les autorités centrafricaines, le sujet français fera l’objet de poursuite judiciaire sur le sol centrafricain. Le procureur précise qu’il va néanmoins bénéficier de toute l’assistance juridique dont il aura besoin.« Nous avons demandé à ce qu’il appelle son avocat, il va bénéficier de toutes les garanties de droits que la loi accorde à un présumé criminel » a précisé le Procureur.

Le fait très étonnant dans cette histoire, est que les chaînes de télévision et radio françaises, qui n’ont cessés de porter à la face du monde et au sommet des montagnes l’actualité centrafricaine ces derniers temps n’ont pas rendu publique cette information. Les maitres incontestés et gardiens interplanétaire du respect des droits de l’homme et des libertés semblent ainsi donner raison à l’artiste Tiken Jah Fakoly qui dit : « Ils allument le feu, ils l’activent et après, ils veulent jouer aux pompiers, on n’a tout compris ».

Laisser un commentaire